Créer en pensant à l’environnement

Dans un système économique mondial sans cesse questionné pour ses retombées environnementales et sanitaires à la fois sur l’homme, la faune et la flore, il est important de considérer l’impact que l’on peut avoir lors de la création d’une offre ou d’un service.


Design produit


Un smartphone Apple fait en moyenne 4 fois le tour de la Terre avant d’être vendu.

Les conséquences environnementales relatives à la création d’un produit peuvent être multiples et toucher de nombreux aspects de la chaine de production : recherche de matériaux, transport, distribution, utilisation, déchet…

Toutes ces étapes peuvent entrainer une dégradation de l’environnement à différents niveaux : dégradation des sols, pollution de l’eau et de l’air, réchauffement climatique, déchets dangereux pour l’environnement, consommation d’énergie…


Lorsque vous souhaitez créer par exemple une marque de t-shirt ou de chaussure, il est nécessaire de penser à tout cela.

Un élément qu’il est important de soulever est le suivant : disposer d’un produit recyclable de fait pas forcément du « bien » à l’environnement.

En effet, lorsque l’on souhaite « designer » pour l’environnement on doit bien sûr penser à la capacité du produit même à se recycler.


Pour revenir à l’exemple de la paire de chaussure, si l’on désire rendre cette chaussure recyclable il faut penser à la façon de la recycler : quels seront les matériaux constitutifs de la chaussure, sera-t-il possible de dissocier facilement les matériaux, tous les matériaux sont-ils recyclables etc. ?


Il arrive très souvent qu’un produit dit 100% recyclable coûte en réalité plus d’énergie à recycler que s’il était simplement jeté.

Il est important de souligner ceci car beaucoup d’entreprise vendent la capacité d’un produit à se recycler sans pour autant avoir effectué un vrai travail sur l’utilité du recyclage (dissociabilité des matériaux, consommation d’énergie…).


De la même façon, l’on peut chercher à réduire l’impact environnemental d’un produit tout au long de sa chaine de valeur : type de matériaux utilisés ou localisation des matériaux, type de transport utilisé ou localisation des lieux de distribution, obsolescence du produit etc.

Il semble facile de penser à l’environnement quand on parle de produit, mais qu’en est-il des services ?


Design service


L’envoi d’un mail émet 10g de CO2 et il y a en moyenne 240 millions de mails envoyés dans le monde par minute. Il y avait 500 000 Data Centers dans le monde et il y en a aujourd’hui plus de 8 millions.

Les Data Centers à eux seuls sont responsables de 2% de l’émission mondiale de CO2 (hors système de climatisation).

Ainsi, même un service entièrement numérique a des conséquences sur l’environnement. Il existe plusieurs moyens de limiter ces impacts.

L’envoi de newsletter quotidienne a entre autres de nombreuses conséquences environnementales et réduire cette newsletter à une fois par semaine peut être suffisant.

De la même façon, si un service nécessite la mise en place d’un Cloud, il peut être judicieux de choisir où sa donnée sera hébergée, par exemple dans des endroits qui ne nécessitent par l’utilisation de climatisation (pays froids) où dans des data centers qui utilisent la production d’énergie électrique renouvelable.


Un service peut ainsi générer des émissions de carbone insoupçonnées. Lorsque l’on creuse, on comprend que cela n’est pas négligeable.


L’environnement pour se démarquer


Finalement, qu’il s’agisse de produit ou de service,


Se soucier de l’environnement peut être un excellent moyen de se démarquer de ses concurrents.

En effet, identifier une étape de création produit ou de distribution de service qui est susceptible de générer une quantité d’effets néfastes sur l’environnement est un bon moyen d’intégrer la notion environnementale et ainsi innover dans la distribution de son offre.

Bien entendu, il convient de rappeler que le réel apport environnemental ne peut avoir lieu que si il est considéré sous l’aspect des ressources et de l’énergie en entièreté.

Tout l'enjeu se trouve en réalité en la capacité du porteur de projet à combiner les aspects "business" et sa responsabilité environnementale.


N’hésite pas à commenter cet article pour poser tes questions !


Tu désires recevoir de nouveaux articles ? Abonne-toi à notre newsletter pour ne rien manquer (👉🏻 en pied de page !)

0 vue

N° Datadock : 0079624

NDA : 94202110220

  • Facebook manager l'innovation
  • Instagram Manager l'innovation
  • LinkedIn Manager l'innovation

©2019 par Manager l'innovation France