Faire évoluer le Management

Malgré les évolutions économiques de ces derniers siècles -1ère et 2nde révolution industrielle, crises économiques, avancées technologiques, guerres…-,


le système de Management n’a que très peu évolué.

Le Management est décrit par certains penseurs traditionnels comme une méthode de prévoyance, d’organisation, de coordination, de commandement, de contrôle (début du XXème siècle) et a contrario par d’autres penseurs comme un moyen de créer de la fierté et de la joie dans le travail en créant un esprit d’entraide malgré l’existence de points faibles chez certains collaborateurs (fin du XXème siècle).


Ces pensées managériales bien que différentes disposent de différents niveaux d’adoption selon les entreprises. Des entreprises du XXIème siècle déploient encore des méthodes managériales du siècle dernier. D’autres étaient à contrario des organisations visionnaires dès le XXème siècle.


Plusieurs éléments clés permettent de définir une approche managériale : la disposition hiérarchique, la méthode de résolution de problème et les moyens mis en place pour analyser les performances de l’entreprise en constituent les principaux.



L’approche hiérarchique


Le Management traditionnel cherche à valoriser les individus plus que les équipes.

Il fonctionne tel une pyramide où le dirigeant impose sa vision à tous. Dans certains cas, cela peut être judicieux pour décider d’où aller, quand y aller. A contrario, un dirigeant ne dispose que de 24 heures dans une journée et aussi puissant soit-il, il ne peut penser à tout, ni tout voir. On peut reprocher à cette approche de valoriser les résultats plus que les individus ce qui humainement parlant est difficilement gérable pour des collaborateurs.


Une autre approche managériale consiste à considérer que chaque personne de l’entreprise -qu’elle soit sur le terrain (opérateur), dans les bureaux (cadres/managers) ou au sein de la direction générale- peut contribuer au fonctionnement organisationnel de l’entreprise. Cela à l’avantage majeur d’adopter une approche inverse où le manager n’impose pas sa vision, où les collaborateurs demandent l’aide du manager pour exécuter des tâches tester et améliorer l’existant.


Le Management collaboratif adopte une vision dans laquelle chaque collaborateur est responsable individuellement des tâches qu’il exécute.

Bien entendu, une telle approche doit être cadrée mais elle a le mérite de faire bouger les lignes et de faire grandir les équipes et non l’individu à lui seul.



Résoudre les problèmes


L’on aime à dire que si l’on demande à un ingénieur « pourquoi » faire telle tâche, il répondra « comment ». La capacité d’un ingénieur à mettre en place des solutions est remarquable.


Toutefois, le blocage dans les organisations classiques, c’est que la solution est pensée avant le problème.

Nombreux sont les penseurs et managers qui ont développé des méthodes de travail très puissantes pour leur organisation, le problème est que nous avons cherché à les dupliquer indifféremment dans les entreprises : roadmap, les 7S de MacKinsey, les 5 forces de Porter, l’analyse SWOT… Bien entendu, ces concepts managériaux sont puissants et rassurants mais s’ils sont adoptés indifféremment du type d’entreprise, des équipes, du secteur. Ils risquent de bouleverser une organisation humaine sans en tirer des résultats frappants.


C’est là l’approche qu’il s’agit d’adopter : définir les problèmes réels pour adopter des solutions qui fonctionnent pour de bon.


Avant de mettre en place des concepts managériaux, il faut tout d’abord comprendre les problèmes réels rencontrés par une entreprise.

Une fois les problèmes bien définis, il s’agit de choisir les critères de réussite avec les équipes. C’est seulement lorsque la vision est clairement définie qu’une organisation peut mettre en place les actions -solutions- pour atteindre les objectifs désirés.



L’analyse des résultats


La finance d’entreprise apporte beaucoup : une lecture fiable, des éléments prédictifs de la performance de l’entreprise etc.


Toutefois, la finance oublie ce qu’il n’y a pas entre les lignes comptables : l’humain.

L’idée voulue par une approche managériale plus collaborative est d’analyser les réels résultats de l’entreprises non pas par les résultats financiers et comptables mais plutôt par le taux de satisfaction client, la satisfaction des employés dans leur environnement de travail, l’atteinte de résultats stratégiques clés- conquérir un marché, réduire le taux de rebuts de x% etc.-.


C’est le capital humain qui sert la réussite d’une entreprise, bien avant le capital économique.

Nous pourrions de même énoncer que les évolutions technologiques en cours agissent comme un facteur accélérateur de ce besoin de changement d’approche managérial. Ce sera l’occasion d’un prochain article.


Et vous, qu’attendez-vous pour changer d’approche ?

Nous vous accompagnons, contactez-nous pour en savoir plus !

0 vue

N° Datadock : 0079624

NDA : 94202110220

  • Facebook manager l'innovation
  • Instagram Manager l'innovation
  • LinkedIn Manager l'innovation

©2019 par Manager l'innovation France