La méthode pour atteindre le succès

Chez Manager l’innovation, on ne pense pas qu’on a trouvé une méthode révolutionnaire que personne ne connait.


On pense simplement que nous avons trouvé une combinaison d’approches qui rend notre méthodologie puissante.

Disposer d’une méthode pour entreprendre, développer ses projets semble évident pourtant il y a très peu de personnes qui en applique et on peut identifier différentes raisons à cela :

1. le nombre trop important d’information disponible gratuitement mélange tout et n’importe quoi ce qui empêche de trouver une ligne directrice,


2. les conseils donnés par les professionnels sont souvent personnalisés à l’extrême ce qui est très bien mais rend impossible l’apprentissage d’une méthode duplicable quel que soit le projet,


3. Beaucoup développent des projets, des entreprises par instinct plus que de façon analytique ce qui, un jour ou l’autre, cause du tord.

Nous allons vous décrire succinctement la vision qu’il est nécessaire d’adopter lorsque l’on est créateur ou déjà dirigeant d’une entreprise.


Rationalité


Premièrement, être rationnel est indispensable. On sait très bien que c’est évident pour notre lectorat, il n’empêche que dans les faits, si l’on se trouve dans le « feu de l’action », il est fortement probable de prendre une décision irrationnelle, non analytique qui peut engendrer un échec parfois dramatique pour une entreprise.


Être rationnel c’est toujours penser à la notion de marché : existe-t-il ? Est-il suffisant ? …

C’est de même poser des données chiffrées : combien coûte notre offre ? Combien rapport notre offre ?


Être rationnel c’est aussi penser en termes de temps, de ressources. En réalité, il s’agit de confronter sa vision à la réalité, au concret.


C’est finalement la technique, le « comment » faire qu’il faut toujours avoir l’esprit pour nous remettre sur le droit chemin lorsque l’on divague.

Toutefois, comme tout entrepreneur, on ne peut qu’être rationnel, autrement, les créateurs et dirigeants d’entreprises n’existeraient pas.


Créativité


La créativité est selon nous un versant de plus en plus indispensable à la réussite d’une entreprise et de ses équipes.

La créativité est en quelque sorte la touche de folie qui permet de se poser des questions que l’on n’a jamais osé se poser, de réfléchir hors du cadre et de changer les règles du jeu d’un marché.


De nombreuses études révèlent que la créativité, l’intelligence collective feront partie dans les prochaines années des compétences les plus recherchées en entreprises.

En effet, au vu des évolutions économiques, les tâche à faible valeur ajoutée vont de moins en moins être réalisées par des humains.

Ainsi, ce que l’on cherchera, c’est la capacité d’un individu à contribuer à l’accomplissement de la vision de l’entreprise de façon originale.


C’est encore plus vrai en pensant à l’automatisation offerte par les technologies en cours de développement. Ces dernières risquent aussi de créer des environnements où seul la compétitivité prix et le capital humain des entreprises auront un rôle.


La créativité c’est en réalité le « pourquoi », pourquoi fait-on « cela » et pas « ceci » ? Quelle est notre mission, qui sert-on, pourquoi les clients travailleraient-ils avec nous ou achèteraient-ils notre offre ?

Empathie


C’est le dernier versant que nous apprécions probablement le plus.


Une bonne entreprise se focalise sur le client avant de se focaliser sur son offre.

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Le client veut que l’on comprenne réellement ses besoins, ses envies, ce qu’il recherche.

Un bon entrepreneur se focalisera sur accomplir ses souhaits, le rassurer dans sa demande et démontrer sa capacité à répondre s’il en est capable (en effet, il ne s’agit de promettre ce qu’on ne peut pas faire). Un mauvais entrepreneur parlera de son produit, de son service, du « comment ».


Notre approche sous trois versants -rationalité, créativité, empathie- illustre en réalité qu’un entrepreneur doit en quelque sorte être plusieurs personnes à la fois.


Il doit penser rationnel, être un vendeur empathique et en même temps rester créatif. Il est en quelque sorte divisé entre ces trois personalités sans cesse !

L'entrepreneur qui échoue est celui qui se focalise trop sur l’un de ces trois versants : trop promettre (trop empathique), ne rien créer (trop rationnel), trop inventer sans vendre (trop créatif).

Ainsi, c’est pour cette raison que Manager l’innovation, dans toutes ses interventions, cherche à entretenir cet état d’esprit synonyme de succès !

N’hésite pas à commenter cet article pour poser tes questions !

Tu désires recevoir de nouveaux articles ? Abonne-toi à notre newsletter pour ne rien manquer (👉🏻 en pied de page !)

0 vue

N° Datadock : 0079624

NDA : 94202110220

  • Facebook manager l'innovation
  • Instagram Manager l'innovation
  • LinkedIn Manager l'innovation

©2019 par Manager l'innovation France