Lean Thinking : kézako ?

Il est indispensable de comprendre que le management collaboratif quelle qu’en soit sa forme (Lean Start-up, Lean management, Design Thinking, Lean Web Design etc) a été appliqué dans les entreprises depuis les années 1950-1960 dont certaines ont réussi à dominer leur marché en visant l’excellence perpétuellement -partir de rien et devenir un acteur incontournable international-. 

Afin de bien comprendre ce qui se cache derrière le management collaboratif il faut comprendre la pensée qui la structure : Le Lean Thinking.



Lean Thinking : pensée Lean


Terme démocratisé par James Womack et Daniel T. Jones dans l’ouvrage Lean Thinking :banish waste and create wealth in your corporation traduit littéralement par « Pensée Lean : éliminez les gâchis et créez de la richesse dans votre entreprise ».


Le Lean Thinking (ou « la Pensée Lean ») s’appuie sur une étude approfondie de l’entreprise Toyota -berceau de l’approche Lean-. 


L’objectif de la Pensée Lean c’est de créer une entreprise Lean qui développe une croissance durable alignée avec la satisfaction des clients, des employés et disposant de produits et services innovants rentables tout en minimisant les surcoûts clients, fournisseurs et environnementaux. Gros challenge, n’est-ce pas ?

La base de cette pensée est de considérer que chaque employé est entrainé pour identifier les pertes de temps, d’effort dans son travail et aussi entrainé pour mieux travailler en équipe. L’objectif final étant d’améliorer les procédures en éliminant les gaspillages


Au final, l’entreprise Lean créera plus de valeur à moindres coûts tout en développant la confiance, les compétences des employés et leurs capacités à travailler en équipe. 



De cet état d’esprit sont nés deux approches diamétralement opposées  


1.     Certains partisans de la Pensée Lean la voit comme un état d’esprit c’est-à-dire qu’il y a une recherche permanente d’amélioration des processus Lean existants.

Dans ce cas, ce qu’a créé Toyota ne sert que de base pour sans cesse s’améliorer et chercher à viser l’excellence.



2.     D’autres qui ont interprétés le Lean comme une forme d’excellence opérationnelle et l’ont transformé pour aménager dans des entreprises des programmes visant à réduire les coûts : améliorer les procédures sans chercher à réellement se questionner.


Ceci génère à court terme de forts bénéfices mais sur le long terme a peu de chances de transformer fondamentalement l’entreprise. Cette pensée bien qu’adoptée par le plus grand nombre n’apporte malheureusement que peu de résultats car la base de pensée managériale n’est jamais remise en cause. En réalité : ce n’est pas l’excellence qui est visée mais uniquement la réduction des coûts…

La meilleure approche reste celle qui vise à s'améliorer continuellement (1.) si l’on souhaite durablement changer son entreprise, viser l’excellence pour dominer son marché. 


Dans un prochain article, nous verrons comment cela est « concrètement » possible !

Découvrez l'entreprise qui vous permettra de viser l'excellence pour dominer votre marché grâce au Lean Management 👉🏻https://www.manage-innovation.com 🏆


#Managerlinnovation #Manageinnovation #innovation #Manage #Lean #LeanManagement#LeanThinking #LeanMindset #LeanStartup #Onimus #Management 

36 vues