Livrer, livrer à tout prix

Mis à jour : 18 nov. 2019

Il est évident de dire qu’il est important de livrer un produit / service en temps et en heure à un client mais ce produit / service est-il suffisamment abouti pour arriver entre les mains de mon client ?

La réponse est probablement non. Pour autant, faut-il lui livrer ? La réponse est assurément oui.


Livrer, livrer à tout prix.


Cette notion représente la base du célèbre mouvement « Lean Start-up » -dont nous aurons l’occasion de parler- mais a de plus en plus été élargie aux entreprises qui ne sont pas membres du monde du numérique.


Nous sommes dans un monde régit par l’accumulation et l’analyse de données.


Elles sont extrêmement précieuses pour la simple et bonne raison qu’elles donnent à ne entreprise les moyens de mieux connaître ses clients. Il est donc logique de penser que plus nous accumulons de données, plus nous pouvons en analyser et plus nous pouvons obtenir des retours sur les usages de notre produit ou service.


Livrer rapidement un produit / service permet donc de collecter très rapidement des retours utilisateurs et d’améliorer son offre. Ainsi, plutôt que de conceptualiser une offre qui vous aura couté très cher en développement pour au final se heurter à un attrait quasi nul du marché, il est préférable de livrer à vos clients ce qui de toute façon sera perfectible.



Ce premier service / produit que vous mettrez à disposition de vos utilisateurs s’appelle un « MVP » : Minimum Viable Product c’est-à-dire une offre suffisamment développée pour que l’usage principal voulu fonctionne tout en s’acquittant totalement d’amélioration, fonctionnalités superflues.


On entend superflues des fonctionnalités qui ne constituent pas la base même de votre offre.

Le but est de posséder un produit ou service déjà prêt à subir des modifications de profondeur afin de toujours s’adapter aux usages.


Ce principe s’applique aussi pour l’ajout de nouvelles fonctionnalités dans une entreprise existante (PME, start-up, grands groupes).


Cependant, l’approche d’un MVP reste à nuancer comme toutes approches marketing. Il faut mettre en place un raisonnement structuré pour notamment s’imposer des critères de mesures de réussite du MVP, pour s’assurer que la solution même à son état primaire soit difficilement copiable etc.


Si vous répondez à toutes ces éventuelles objections, donnez à votre client l'occasion de tester, tout de suite.

Vous économiserez du temps, de l’argent, de l’énergie et par-dessus tout, vous bâtirez une offre pensée pour ses utilisateurs qui au fur et à mesure voient leur besoin changer : vous ne gaspillerez pas votre temps ni votre énergie.


Que vous le croyiez ou non, gaspiller est monnaie courante en entreprise et il faut savoir identifier la forme de cette pratique. En Management Lean, nous parlons souvent des 7 gâchis. L'occasion pour moi de vous en parler prochainement !



#Managerlinnovation #Manageinnovation #innovation #Manage #Lean #LeanManagement#LeanThinking #LeanMindset #LeanStartup #Onimus

8 vues