Métriques : mesurez ce qui vous sert

Quel que soit votre secteur d’activité, il est nécessaire de mesurer pour comprendre : c’est le rôle des métriques.



Par delà la comptabilité


Oui, un dirigeant, un manager peuvent agir à l’instinct mais la seule réalité qui parle c’est celle des chiffres.

Il ne s’agit pas ici des chiffres comptables, des lignes d’un bilan qui elles ne sont illustratives que de l’entreprise et ce qu’elle possède, de ce qu’elle produit en soit.

Derrière ces lignes comptables il est impossible de discerner par exemple le taux de rotation des stocks, le temps de développement d’un produit, le délai d’exécution, le nombre de fournisseur, le chiffre d’affaire produit par employé etc.


Oui, en réalité il ne s’agit que de déployer de l’analyse financière un peu plus poussée. Il n’empêche que peu d’entreprise mettent ce type de mécanisme en place, et surtout, correctement.


Mesurez ce qui vous sert c’est mesurer ce qu’on ne voit pas derrière les numéros de compte.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est très rationnel comme approche.


L’ouvrage La Stratégie Lean écrit par d’éminent experts Lean pour certains mondialement reconnus notamment Dan Jones – considéré comme un des « pères fondateurs » de la pensée Lean – énonce notamment des axes d’amélioration Lean envisageables par secteur.

Ces axes d’amélioration sont puisés de plusieurs années d’expérience dans chacun des secteurs.


L’enjeu pour le secteur automobile c’est d’améliorer le travail standardisé, faciliter la gestion des flux ou encore la livraison des pièces.

Pour les entreprises de services, l’intérêt principal est d’améliorer la prévisibilité des tâches imprévisibles.

Pour le secteur de la distribution, il s’agira d’améliorer le taux de service et la vitesse de reconstruction des rayons.

Dernier exemple, les entreprises de softwares et d’IT auront pour intérêt d’améliorer la rapidité des expérimentations par l’automatisation des tests et des retours (rappelez-vous de l’article Livrer, livrer à tout prix)


Point remarquable donc, chaque secteur définit des besoins d’amélioration différents.

De multiples approches sont données pour les autres secteurs d’activité. Ceci bien sûr n’est pas une ligne à suivre strictement mais donne déjà clairement les enjeux principaux des entreprises par secteur.



Un puit sans fond ?


De nombreuses métriques sont inutiles, il suffit de penser aux entreprises de la « Tech ». Au vu du nombre important de données dont ces entreprises disposent, il est difficile de faire le tri de ce qui est utile ou non.

Vous pouvez vous retrouver à mesurer tout et n’importe quoi en termes de chiffre ou de ratios.


Ce type d’entreprise est particulièrement sujette aux Vanity Metrics c’est-à-dire aux métriques qui ont simplement pour but de gonfler votre égo : nombre de visiteurs, nombre d’inscrits etc.

En réalité, ces métriques sont très fortement corrélées à votre cout marketing. Une hausse de ces chiffres ne sera très probablement qu’une hausse de vos coûts (excepté si votre entreprise est devenue virale).


Puis, le plus important, c’est de convertir n’est-ce pas ?

Certains ratios sont extrêmement intéressants et ce quel que soit le type de secteur : cout d’acquisition client, valeur long terme du client, mesure de la viralité (variable selon le type d’entreprise), pourcentage d’achats répétés… Mais, gardez en tête qu’il ne s’agit que d’exemples.


C’est à vous de réfléchir à ce qui est utile !


Ce qu’il faut retenir…


Avoir cinquante métriques ne vous permettra pas de trancher objectivement et créera uniquement de la confusion dans vos raisonnements.


Choisissez peu de critères, travaillez dessus.

Peut-être que ces critères s’avèreront obsolètes ou inadaptés avec le temps.

C’est là qu’il faudra peut-être les changer.

C’est ça la pensée Lean, s’adapter et sans cesse choisir le meilleur moyen de mesurer la performance -économique, humaine- de son équipe.



Mesurez ce qui compte pour votre secteur d’activité mais avant tout ce qui compte pour vos clients, pour vos équipes, pour vous, pour votre entreprise.
24 vues