L’internet des objets : mirage ou miracle ?

L’internet des objets ou IoT (Internet Of Things) fait beaucoup parler de lui depuis plusieurs années.


Ce sont près de 50 milliards d’objets connectés qui seront présents dans le monde d’ici fin 2020 (d’après une étude réalisée par Gartner).

Mais pourquoi cela est-il important ?

De quoi s’agit-il ?

L’internet des objets regroupe tous types d’objets qui interagissent avec Internet soit de façon directe soit de façon interposée.

On regroupe ainsi dans l’IoT les objets directement connectés à Internet, les objets qui interagissent entres eux (on parle souvent de Machine To Machine) et d’objets intelligents connectés tels que les smartphones.

Ainsi l’internet des objets créé un lien entre ce qui est présent physiquement (soleil, route, bâtiment, consommation énergétique…) et Internet pour générer des données de tous types (taux d’ensoleillement, fréquentation routière, taux de vétusté d’un ouvrage, consommation en eau…) et ainsi créer des actions en conséquence (activer les éclairages photovoltaïques, augmenter la fréquence d’apparition des feux rouges, signaler une prochaine défaillance d’ouvrage via une alerte, réduire la consommation d’eau…).

Les objets connectés, quels que soit leur type sont tous équipés de senseurs ou d’équipements qui servent à la collecte d’information, c’est ensuite l’interaction avec tel autre objet ou avec internet qu’un résultat se créé (comme décrit ci-haut).

Concrètement, que peut-on faire avec l’internet des objets ?

Pour aller au plus simple, les objets connectés trouvent des utilisations majoritairement dans le monde qui nous entoure.

Des stores qui descendent automatiquement à une certaine heure, un aspirateur qui démarre automatiquement dès que l’on quitte le seuil de sa porte, un objet connecté qui interagit directement avec sa caméra de surveillance pour l’activer (Alexa, Google Home le permettent aujourd’hui).

A une sphère plus large, on peut imaginer une ville connectée, on parle d’ailleurs souvent de Smart Cities pour désigner des villes équipées entres autre d’objets connectés qui facilitent la vie quotidienne du citoyen à tous les niveaux : circulation, pollution, commerces …

Un exemple concret consiste en l’élaboration de rue qui s’éclairent dès qu’un passant circule, d’un passage piéton qui se créé dès qu’une personne traverse la route ou encore de feux de circulation qui passent automatiquement au vert dès que la circulation le permet.

On donne ici beaucoup d’exemples liés à l’urbanisme en général mais il existe bien des cas d’usages pour la logistique (notamment le suivi de colis) ou encore dans le milieu vestimentaire (Apple Watch, Fit Bit …).

Est-ce réellement un outil indispensable au monde de demain ?

La taille du marché globale de l’Internet des Objets a atteint les 250 milliards de dollars dans le monde fin 2019 et devrait atteindre les 1 500 milliards d’ici 2027 (d’après Fortune Business Insights).

Bien que cela corresponde à des chiffres conséquents, nous pensons à Manager l’innovation qu’il est difficile d’appréhender une technologie seulement sous une facette. En effet, il est nécessaire d’avoir conscience de la nécessité de créer des convergences entres les technologies afin d’imaginer développer quelque chose de réellement créateur de valeur. A cet effet, on vous renvoie à l’article dédié au sujet : https://www.manage-innovation.com/post/les-synergies-technologiques-pour-changer-le-monde

Ainsi, oui l’internet des objets est une technologie de demain (déjà d’aujourd’hui, en démontrent les chiffres) mais sera sans intérêt si utilisée seule…

N’hésite pas à commenter cet article pour poser tes questions !

Tu désires recevoir de nouveaux articles ? Abonne-toi à notre newsletter pour ne rien manquer (👉🏻 en pied de page !)

2 vues

N° Datadock : 0079624

NDA : 94202110220

  • Facebook manager l'innovation
  • Instagram Manager l'innovation
  • LinkedIn Manager l'innovation

©2019 par Manager l'innovation France