La Test Card pour tester avec objectivité

La Test Card est un outil basique qui permet de tester avec le plus d’objectivité possible une hypothèse donnée en engageant le minimum de ressources possibles.

La Test Card est un moyen de se préparer correctement à une expérimentation. Bien qu’utiliser formellement un tel utile semble superflu, noter ce que l’on teste permet d’être beaucoup plus objectif quant à l’obtention des résultats.


La Test Card se divise en 4 sections : formulation de l’hypothèse, test à réaliser, indicateur de mesure, critère de réussite ou de non-réussite.

Hypothèse


Avant de remplir l’intitulé hypothèse, il convient de formuler correctement le nom du test. Prenons par exemple : « Stratégie de Go To Market » et indiquons de même la personne en charge du test : Pierre.


Le premier encart intitulé « hypothèse » permet de formaliser clairement ce que l’on souhaite tester

Ici, nous allons formuler une hypothèse en lien avec la stratégie go to market.

Choisissons l’hypothèse suivante : « Nous croyons que les personnes seront prêtes à s’inscrire à notre service s’il est gratuit pour 1 mois ».

Afin de préciser l’enjeu, il est judicieux de préciser le degré de criticité de l’hypothèse. Admettons que cela soit une hypothèse critique en termes de stratégie.



Test


Désormais, nous entrons dans une phase de test. Il se peut que le service en cours de développement soit déjà connu d’une communauté. L’idée serait d’effectuer un test auprès des utilisateurs déjà sensibles à l’offre, déjà membre de la communauté ou dans le cercle de connaissance des porteurs de projets.


Il s’agirait de tester cette hypothèse via un échantillon :

« Pour vérifier, nous allons proposer cette offre à 50 personnes via mailing list ».


A toutes fins utiles, il est préférable d’identifier le coût que ce test peut engendrer ainsi que son apport potentiel. Ici, l’on peut considérer que le coût est minime et l’information relevée essentielle.

Indicateur de mesure


S’ensuit le besoin de définir les indicateurs qui permettent d’indiquer si le test est une réussite.

Nous pourrons indiquer la mesure suivante : « Nous souhaitons mesurer combien de personnes ayant ouverts le mail se seront inscrites pour 1 mois gratuit -à notre offre- ».

En termes de temps, cela est nul puisque cette mesure peut être obtenu quasi instantanément.



Critères de réussite


C’est l’étape la plus importante et probablement la plus difficile à définir avec précision.


Il s’agit de définir avec objectivité si oui ou non le test réalisé est une réussite.

« Le test sera réussi si et seulement si le taux de conversion atteint les 20% ».

Remarques


La Test Card est réellement l’étape de formalisation de l’hypothèse de de sa mise à l’épreuve au « concret ».


Il est indispensable d’avoir cette rigueur dans la mise en place d’un test.

Autrement, ce dernier ne sert à rien car en tant que porteur de projet, l’on cherchera toujours une excuse pour satisfaire son hypothèse de départ et ne pas avoir l’impression de s’être trompé.


Par ailleurs, il est généralement conseillé d’indiquer une échéance pour ledit test ainsi que la durée de celui-ci. On aurait pu dans cet exemple indiquer que le test doit être réalisé dans 7 jours et qu’il dure 3 jours à compter de l’émission des mails.

De plus, le nom du test « stratégie go to market » peut engendrer la création de multiples Test Card puisque de nombreuses hypothèses peuvent être émises par exemple : « 80% des inscrits pour 1 mois gratuit conserveront leur abonnement », « les 25-34 ans seront les plus nombreux inscrits » etc.


La Test Card n’est que la première étape du travail. Ensuite, il faut étudier les résultats obtenus, c’est ce que nous verrons dans notre prochain article !


Vous désirez mettre en pratique cet outil ? La Test Card de Manager l’innovation est disponible juste ici 👉🏻https://www.manage-innovation.com/outilsmethodes

13 vues

N° Datadock : 0079624

NDA : 94202110220

  • Facebook manager l'innovation
  • Instagram Manager l'innovation
  • LinkedIn Manager l'innovation

©2019 par Manager l'innovation France